CODE DE NUIT


Statement

Code de nuit tient du concept, de la liste non exhaustive et du motif.

Laboratoire de recherche et d’observation qui inventorie des scénographies possibles,Code de nuit a pour objet d’investigation la boîte de nuit, à travers ses modèles et ses projections.

Sous des mesures et des dimensions élargies, Code de nuit décline les formats d’une boîte de nuit, d’un club, d’une discothèque en réinventant  les contours singuliers de cette représentation en regard d’architectures usuelles et de définitions normalisées.

A la manière d’une utopie festive, Code de nuit s’envisage selon une méthode de travail : un protocole d’échanges générant des scénarios et des montages de points de vue qui privilégient l’expérimentation à plusieurs. Entité constituée de plasticiens, d’architectes, de musiciens, d’écrivains, de philosophes, de chorégraphes, de cinéastes…

Code de nuit s’apparente à une combinatoire changeante qui s’organise à partir de rencontres et de collaborations.

Espace-temps d’interprétation et de traduction, Code de nuit fabrique des formes et des séquences qui s’adaptent à des contraintes ainsi qu’à des lieux.

A la manière d’une structure de production qui puiserait dans un répertoire de signes et de sources multiples, Code de nuit oscille entre le plateau de tournage et la boîte de nuit.

Elaborant une base de données de projets et de propositions qui s’actualise sans cesse, Code de nuit a pour matière les corps en mouvement, les gestes, la parole, les images.

Spectacle non identifié où les rôles sont redistribués autour du dancefloor, Code de nuit se transforme en une scène où le spectateur devient le figurant et l’acteur d’une fiction.

Au moyen d’un processus de collecte de traces et de d’auto-archivage constant, Code de nuit questionne la notion d’auteur et d’identité artistique.

Sur fond d’immersions en contexte, d’histoires réelles et de généalogies intimes, d’époques vécues ou fantasmées, Code de nuit entre en résonance avec des données culturelles et économiques contemporaines.Ritournelle à la  tonalité critique et nostalgique, Code de nuit circule par le biais de la rumeur, entretient le furtif et l’intermittence. Boule à facette et boucle entêtante, Code de nuit cultive l’éclairage intempestif en s’inscrivant dans la droite ligne d’une mythologie, une certaine idée de la nuit comme reflet en creux de la société et du monde.

Code de nuit revendique le comportement comme positionnement par rapport à une recherche formelle, l’attitude comme idée politique de la non-esthétique.

Communauté d’individus plutôt que collectif, Code de nuit constitue un lieu de désir frondeur et de signature qui s’improvise autant que de pensée mise en réseau. Sous le mode de l’atelier ouvert, Code de nuit est une forme en cours dont l’activité consiste en la production d’œuvres autonomes et d’artefacts tels que textes, chansons, films, sculptures, danses.

Code de nuit est un label. Code de nuit est une oeuvre d’art de Cécile Paris.

Publicités







%d blogueurs aiment cette page :